Groupe > Présentation

Mami Wata - Le groupe

Mami Wata interprète des danses et des rythmes traditionnels de l’Afrique de l’Ouest, qui ponctuent encore les nombreux évènements de la vie sociale dans les villages du peuple mandingue (naissance, passage à l’âge adulte, mariage, travail des champs, cérémonies religieuses, fêtes ancestrales,…). Chacun de ces rythmes a donc une signification et une construction polyrythmique très précises.

Les instruments :

Les musiciens de Mami Wata utilisent essentiellement des instruments ethniques africains : les djembés, les dununs et le balafon.
Le djembé est un instrument soliste ou d’accompagnement.
Les trois dununs sont des tambours qui assurent la base ou « le cœur » du rythme.
Ancêtre du xylophone, le balafon est un instrument mélodique qui adoucit l’ensemble.
L’originalité du groupe est d’ajouter, par petites touches, d’autres instruments.
Un didjeridoo, instrument australien qui apporte des sons variés, tout en jouant le rôle de basse.
Une derbouka, petit tambour du Maghreb.
Une flûte traversière, des saxophones et d’autres percussions du monde orientent par moments la musique traditionnelle africaine vers la world music .

La formation :

Les percussionnistes de Mami Wata se forment à l’Ecole Tam Tam Mandingue, fondée et dirigée par le grand maître Mamady KEITA. Consacré en 1969 « meilleur percussionniste d’Afrique », puis directeur du Ballet National de Guinée, Mamady KEITA a ouvert une première école à Bruxelles. D’autres ont suivi, en Europe (dont une à Metz), au Japon et aux Etats-Unis.
Plusieurs musiciens de notre groupe enseignent chaque semaine la pratique du djembé et des dununs à de nombreux élèves (dans les MJC et les écoles).

Visitez le site de l'ecole de percussion TamTam Mandingue : ecole tamtam mandingue